Archive pour octobre, 2009

Origines et traditions d’Halloween

citrouille.jpg

Ma soeur adore les décorations, et même si Halloween ne dure qu’un seul jour, tout le mois d’octobre se transforme en soir d’Halloween pour elle… Fantômes, sorcières et squelettes rodent à sa porte.

En voyant ses fenêtres illuminées d’orange et de citrouille je me suis demandé d’où pouvait bien venir exactement cette tradition. Mon père me disait souvent que c’était irlandais, pourquoi nier ses origines… Je suis d’autant plus fière d’avoir du sang irlandais car j’adore cette fête.

Cette année j’ai même décidé de partir à Londres pour fêter Halloween. Dans 1 jours, 15 heures et approximativement 20 minutes je serais dans l’Eurostar… Je me réjouis si vous saviez !

eurostartraintravel.jpg  londonbigbenphonebox1.jpg

 

halloweenspvm.jpg

Voici ce que j’ai trouvé sur les origines de cette nuit du diable…

C’était autrefois une fête religieuse. Halloween (nom anglais) est l’abréviation de All Hallow’s Eve, c’est à dire « La veille avant la Toussaint » (Hallow venant de Holy : saint). Malgré cela son origine est païenne* : une ancienne fête celte en l’honneur du Samain (dieu de la mort) et une autre fête, romaine celle-la, en l’honneur de la déesse des fruits et des arbres Pomona. Les couleurs d’Halloween, noir et orange, combinent les deux idées : la mort et la moisson.

L’habitude de se déguiser en fantômes vient des Celtes qui, autour du feu allumé par les druides pour guider les esprits, s’habillaient d’horribles et effrayants vêtements de façon à ce que les démons les prennent pour d’autres démons et ne leur fassent pas de mal. On prétendait qu’à cette soirée les fantômes sortaient de leurs tombeaux et que des fées malfaisantes chevauchaient des balais ou des chats noirs traversaient les airs.

v425610011216982603.jpg

Autre époque, autre histoire, on raconte encore la légende d’un Irlandais répondant au nom de « Jack » qui était un ivrogne patenté et avare. Un soir dans son pub**, le Diable apparut pour lui demander son âme. Habilement, Jack le persuada de prendre un verre avec lui avant qu’ils ne partent ensemble. Pour payer son verre, le Diable se transforma en pièce de six pence que Jack saisit immédiatement. Il la mit dans son sac qui avait une serrure en forme de croix, empêchant ainsi le Diable de partir.


Finalement, Jack libéra le Diable à condition qu’il le laissa tranquille une année de plus. Douze mois plus tard, Jack fit une autre farce au Diable qui venait le chercher, le laissant en bas d’un arbre avec la promesse qu’il ne le poursuivrait plus.


Quelques années plus tard, Jack mourut. Chassé du Paradis parce qu’il avait été trop avare, il l’était aussi de l’Enfer à cause de ses mauvaises plaisanteries, Jack, en désespoir, marchanda avec le Diable pour qu’il lui donne du charbon brûlant pour éclairer son chemin dans le noir. Jack le mit dans le creux d’un navet qu’il était en train de manger, et comme le dit l’histoire, il fut condamné à marcher avec sa lanterne, jusqu’à la fin des temps.

Voilà pourquoi les Anglais et Irlandais, qui ne connaissaient pas la citrouille, creusaient des betteraves, des pommes de terre et des navets pour en faire des têtes affreuses et illuminées avec des bougies. Ils les utilisaient comme lanterne d’Halloween. Cette coutume a gagné les États – Unis, où l’on a utilisé alors les citrouilles nettement plus faciles à sculpter.

hauntedhouselg.jpg

En Angleterre, Halloween était autrefois appelé «la nuit du casse-noisettes» ou la nuit de la pomme croquante ». Les familles réunies autour du feu racontaient des histoires tout en mangeant des noisettes et des pommes. Ce jour-là, les pauvres recevaient « les gâteaux de l’esprit ».

Aujourd’hui, Halloween est essentiellement la fête des enfants. Ils se déguisent, encore en diables, fantômes, sorcières, vampires, et squelettes, etc. Les maisons sont décorées aux fenêtres et aux portes, toujours en rapport avec la coutume, de chauves-souris, chats noirs, hiboux, sorcières, mais surtout de potirons sous toutes ses formes.

Les enfants, en groupe, vont de portes en portes, réclamant bonbons et friandises. Et gare à celui qui refuse… Les bons petits diables se vengeront avec toutes sortes se plaisanteries comme savonner les fenêtres, écrire sur les murs, retourner les poubelles, tirer les sonnettes, etc.

Dans les grandes villes, où l’on ne se connaît guère entres voisins, on a plutôt coutume de faire des réunions familiales ou amicales, alors que des feux de joie, des défilés costumés et des danses sont organisés.

 

* non chrétienne                   ** café Irlandais

Happy Halloween ! citrouillehalloween250x236.jpg  Et à mardi  !

*Fini de ranger son sac à dos*

*LONDON BABY !* (Pour les connaisseurs^^)

 

Publié dans:Non classé |on 29 octobre, 2009 |2 Commentaires »

Miss Li

Groupe, chanteur : Miss Li

Discographie :

- Miss Li

- Dancing the whole way home

- God put a rainbow in the sky

- Songs of a ragdoll

- Late night heartbroken blues

Titre du CD que j’ai choisi : God put a rainbow in the sky

Pistes du Cd:

1. Let her go

2. All I need is you

3. I’m glad I’m not a proud american

4. Don’t try to fool me

5. Autumn cold

6. I’m sorry, he’s mine

7. The songs we used to sing

8. Kings & Queens

9. The happy sinner

10. A song about me and a boy

Pochette de l’album : 51xcenpsemlss500.jpg

Clip de « Ho Boy », le seul que j’ai trouvé. Le plus connu je pense.  Malheureusement pas dans les titres de l’album que j’ai choisi, mais au moins vous voyez son style de musique.

http://www.dailymotion.com/video/x3hgmu

Bio et Style musical :

Miss Li ou Linda Carlsson de son vrai nom est né le 6 Juillet à Borlänge en Suède, c’est une chanteuse pop suédoise qui joue également du piano. Ses chansons sont un mélange de blue, jazz, de chanson de cabaret et de musique folk. Elle a commencé à composer ses propres chansons en 2006 sur le site MySpace qui a rapidement vu sont trafic augmenter et a décroché dès l’automne 2006 un contrat avec une maison de disque et en Novembre elle sortait l’album « Late Night Heartbroken Blues ». Elle a également participé à l’album de Lars Winnerbäcks, « Daugava » et au premier album de Maia Hirasawas, « Though, I’m just me ».

Source: http://familleeuropeenne.blogspot.com/2009/06/miss-li-presentation-dune-chanteuse.html

Pourquoi je l’ai choisi/ce que j’en ai pensé :

C’est un ami qui m’a fait découvrir cet étrange personnage (merci Vincent), au départ j’ai bien aimé sa voix et son entrain, car entrainante elle l’est… Vous n’écouterez pas une de ses chansons sans vous dandiner. Nous avons eu du mal à trouver ses CD en Belgique, mon ami a réussi à les commander sur internet et me les a partagé. Il est vrai qu’une chanteuse pop suédoise doit faire un carton pour percer dans nos petites contrées. Et c’est un pari qu’elle a réussi !

Une voix légèrement enraillée, un style originale fait tout le succès de cette petite boule d’énergie.

Miss Li, c’est pour entamer la journée par deux pas de danse et un air dynamique dans la tête. Une petite voix presque enfantine, une rythmique entraînante, un petit côté cabaret, une interprétation rigolote, un piano léger qui donne le ton. Son best-off n’est pas tout récent mais se goûte comme un bonbon à la menthe.

Conseil : A écouter avant de commencer une dure journée de travail, pour la forme !

Un CD, un mot : Dynamique.

Smileys :emoticone

Publié dans:Non classé |on 22 octobre, 2009 |2 Commentaires »

NoObz !

Il y a quelques années que je lis ce webcomic, c’est un comic uniquement pour les connaisseurs, je ne sais pas si les autres apprécieront.

Il y a quelques planches géniales, des personnages qui reviennent régulièrement (comme Lupoxx, mon préféré !) et à chaque planche des bulles originales.

Pour tous les geeks, les noobs et les autres …

http://www.noobz-online.com/fr/

Une planche par semaine, le mercredi.
Pour voir les autres planches --> flèche en haut à droite.

2009093080covertops.jpg   Un planche, au hasard…

 

Publié dans:Non classé |on 14 octobre, 2009 |1 Commentaire »

L’effet papillon

Réalisateurs: Eric Bress et J. Mackye Gruber

Comme il y a deux réalisateurs, je ne mettrais pas la filmographie, à vous de faire vos propres recherches pour une fois (hihi).

Film que j’ai choisi : L’effet papillon (The Butterfly Effect)

Ne regardez pas ce trailer si vous voulez vous faire votre propre opinion du film.

http://www.dailymotion.com/video/x88oad

Description de la jaquette :

leffetpapillon.jpg

La mémoire d’Evan a toujours comporté de mystérieuses zones d’ombre, pour y remédier il consigne ce qu’il fait dans un cahier. Un jour, en relisant ses notes il découvre qu’il a le don de se transporter dans son passé. Sans pouvoir expliquer le phénomène, il décide de l’utiliser pour tenter d’effacer tout ce qui a pu nuire à ceux qu’il aime. Le jeune homme va rapidement s’apercevoir que chaque changement apporté au passé modifie complètement le cours des évènements.

Pourquoi j’ai choisi ce film/ce que j’en ai pensé :

J’ai bien aimé le sous-titre du film : « Changer une chose change tout », je vais tout d’abord vous donner la définition de « l’effet papillon » :

L’ « effet papillon » est une expression qui résume une métaphore concernant le phénomène fondamental de sensibilité aux conditions initiales en théorie du chaos.

Questionnement que cela engendre : Un simple battement d’ailes d’un papillon peut-il déclencher une tornade à l’autre bout du monde?

Ce film arrive à  nous convaincre que changer une chose… change tout. En clair le mieux est l’ennemi du bien. Il est original, pleins de rebondissements dus aux sauts dans le temps, car à chaque fois qu’Evan change quelque chose, tout va de travers. Ce film varie entre le drôle et le dramatique, cela nous permet de réfléchir … Si nous avions l’occasion de changer notre passé, le ferions nous? Et si oui, avec quelles conséquences?

Épatée également par l’interprétation du  célèbre Ashton Kutcher, persuadée qu’il n’était qu’un acteur de seconde zone, j’en fus encore plus agréablement surprise.

Anecdotes :  Il existe bel et bien 4 (3 + 1) fins différentes, chacune apportant au film un impact émotionnel totalement différent.

Conseils : public adulte, il y a quand même des scènes un peu choquantes.

Un film, un mot : céphalées (^^)

smiley :  emoticone

Publié dans:Non classé |on 7 octobre, 2009 |Pas de commentaires »

Aibo de mes rêves

Voilà la première envie que je publie sur mon blog de « mes passions, mes avis, mes envies.. »

En fait je le voudrais depuis longtemps, mais Sony n’en fabrique plus et même si j’en trouvais un en solde je ne pourrais sans doute pas me le payer… Donc si un jour vous êtes riche et que vous voulez me faire un super cadeau pour mon anniversaire, je voudrais l’AIBO  Mind 3 en noir. Merci !

Huhu, bon si un jour vous avez cette somme gardez la bien pour vous hein ! C’est juste un rêve… Regardez comme il est chou !

Image de prévisualisation YouTube

Ps : un petit détail, les musiques et les paroles c’est lui qui les fait, cela n’a pas été rajouté, il n’y a AUCUN montage… Il est terrrrible !
Pour moi c’est vraiment le chien IDEAL, on peut le débrancher et l’allumer quand on veut et en plus il ne fait pas pipi et il ne sent pas mauvais.. Just perfect !

Publié dans:Non classé |on 2 octobre, 2009 |2 Commentaires »

Parapluies pour l’automne

Sur ce blog je mets un peu tout ce que j’ai vu, lu ou entendu… Aujourd’hui j’ai vu un site assez exeptionnel… un site de parapluies…

Les parapluies les plus loufoques que vous pourriez voir..

Un peu comme le site « fail » je voulais vous le faire découvrir à mon tour (Merci à mon namoureux pour cette découverte.)

http://www.thecoolist.com/dry-tech-the-20-coolest-umbrellas-youll-ever-see/

Prêt pour affronter les pluies d’automne?

Mes deux préférés :

Poétique  electricumbrella.jpg   et Futuriste   superbrella.jpg

Publié dans:Non classé |on 1 octobre, 2009 |3 Commentaires »

AIME TON PROCHAIN COMME TOI... |
SunsystemsRéunion |
PEMACY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La retraite ça se prépare
| facilitatricedevie
| Mouvement citoyen (ne) Cong...