Harry Potter

Auteur : JK Rowling

Bibliographie :   La bibliographie de JK Rowling est impressionnante, je vais vous mettre les éléments essentiels.

2.jpg

Famille, enfance et éducation

Ses parents, Peter Rowling (né en 1945) et Anne Rowling née Volant (1945-1990), d’origine française, venaient tous les deux de Londres. Ils se marièrent en mars 1965, quatre mois avant la naissance de Joanne. Son nom complet est Joanne Rowling, et non « Joanne Kathleen Rowling », “Kathleen” étant le prénom de sa grand-mère, utilisé pour ses romans. Le 28 juin 1967, Anne Rowling donne naissance à sa seconde fille Dianne, qui travaille aujourd’hui comme juriste.

Rowling écrit son premier récit complet à l’âge de six ans. Il s’agit de l’histoire d’un lapin, intitulée Lapin (Rabbit en version originale). À l’école, elle est terrorisée par sa maîtresse d’école primaire, qui place les enfants dans la classe en fonction de l’intelligence qu’elle leur prête, les plus brillants à gauche, les plus stupides à droite. « J’étais aussi loin à droite qu’on pouvait l’être sans être assis dans la cour de récréation », se souvient Joanne.

À l’école secondaire, « tranquille, myope, couverte de taches de rousseur et nulle en sport », Rowling raconte déjà à ses amies de longs récits nés de son imagination et sa matière préférée était l’anglais, suivie par les langues. Pour son baccalauréat, elle a choisi des matières essentiellement linguistiques, c’est-à-dire l’anglais, le français et l’allemand. Elle reçoit la note “A” dans ses examens finaux, qu’elle passe dans les deux premières matières, et obtient un “B” en allemand. Ses études scolaires étant terminées, Rowling fait une demande d’inscription à l’université d’Oxford, mais son dossier est refusé car l’école dont elle vient ne jouit pas d’une bonne réputation. À l’université d’Exeter, elle étudie le français et la littérature antique de 1983 à 1987 pour faire plaisir à ses parents qui veulent faire d’elle une secrétaire bilingue. Elle abandonne la littérature antique après avoir oublié de s’inscrire aux examens. Rowling passe l’an 1985 à Paris pour y améliorer sa maîtrise de la langue française. Finalement, Rowling termine ses études avec un diplôme de deuxième classe niveau inférieur. Mais elle était quand même une « Hermione ». Elle a été décorée des insignes de la Légion d’Honneur le 3 février 2009 à 18h00 au palais de l’Elysée par le président Sarkozy.

Le premier mariage

Pour changer d’air, Joanne Rowling part pour Porto, au Portugal, pour y enseigner l’anglais. Tous les matins, avant d’aller travailler, elle rédige les aventures de Harry Potter. Rowling se marie le 16 octobre 1992 avec le journaliste portugais Jorge Arantes. Ayant fait une fausse couche, elle finit par donner naissance à sa fille Jessica Isabel Rowling Arantes le 27 juillet 1993. Cependant, le couple se dispute de plus en plus souvent et en novembre 1993 Joanne Rowling est jetée dehors par son mari. Le mariage se solde par un divorce en 1995 et elle retourne au Royaume-Uni pour s’installer chez sa sœur à Édimbourg, où elle vit d’allocations.

Le second mariage

En dépit de sa célébrité, J. K. Rowling mène une vie tranquille dans le Perthshire et ne donne quasiment pas d’interviews. Le 26 décembre 2001, elle se remarie avec le médecin anesthésiste Neil Michael Murray : cérémonie privée qui a lieu dans sa maison. Le 23 mars 2003, Rowling met au monde son fils David Gordon Rowling Murray. Deux ans plus tard, le 23 janvier 2005, elle accouche d’une fille, Mackenzie Jean Rowling Murray.

La saga « Harry Potter » 

C’est lors d’un voyage en train de Manchester à Londres qu’elle concocte dans sa tête l’histoire d’un jeune garçon qui découvre ses talents de magicien, et part dans une école de sorciers. « L’idée est simplement venue se balader dans ma tête, pleinement formée. » dira-t-elle. A son arrivée en gare de King’s Cross, beaucoup des personnages avaient déjà pris forme. La mort de sa mère, décédée d’une sclérose en 1990, inspirera probablement les sentiments que nourrit son héros orphelin à l’égard de ses parents décédés.

Un succès mondial 

« Le seul moyen d’endormir Jessica était de la promener en poussette », a raconté l’écrivain, qui allait la promener jusqu’à un café où elle écrivait. Le livre achevé, elle envoie les trois premiers chapitres à un agent, qui n’est pas intéressé. Un second agent accepte de la représenter, mais il lui faut un an pour trouver un éditeur, Bloomsbury, en août 1996. À la publication de son premier tome, Bloomsbury craint que le groupe-cible de petits garçons rechigne à acheter des livres écrits par une femme. Il lui demande par conséquent d’utiliser deux initiales plutôt que de révéler son prénom. N’ayant pas de deuxième prénom, elle choisit « K » en pensant à sa grand-mère Kathleen, comme seconde initiale de son pseudonyme. « Kathleen » n’a donc jamais fait partie de son nom légal.

En France, elle remporte le prix Sorcières du roman en 1999 et le Prix Tam-Tam du livre de jeunesse 1999, catégorie Je Bouquine avec son livre Harry Potter à l’école des sorciers.

Les trois premiers tomes sont des succès de librairie et elle se consacre à l’écriture. Au quatrième tome, Harry Potter devient un phénomène de société : à sa sortie, parents et enfants font la queue pour mettre la main dessus.

Traduits en plus de 60 langues, les six premiers romans se sont vendus à 325 millions d’exemplaires au total. Dix jours après son lancement, le tome 7 est déjà écoulé à plus de 11 millions d’exemplaires. Les six premiers épisodes ont été adaptés au cinéma. Les produits dérivés remplissent les rayons des magasins de jouets.

Autour de la saga

J.K Rowling a ensuite écrit à la main les Les Contes de Beedle le Barde en seulement sept exemplaires, dont six destinés principalement à ses proches. Le septième a été vendu lors d’une mise aux enchères le 13 décembre 2007 à Sotheby’s au profit de l’association The Children Voice pour un montant de 1 950 000£. L’ouvrage est composé de cinq contes: Le Conte des Trois Frères, La Fontaine de la Bonne Fortune, Le Sorcier et la Marmite Sauteuse, Lapina la Babille et sa queue qui caquetait ainsi qu’un inédit: The Warlock’s Hairy Heart.

L’auteur des aventures de Harry Potter ainsi que la Warner Bros ont porté plainte en 2007 contre la publication d’une encyclopédie non-officielle écrite par Steve Vander Ark, le webmaster du site Internet HP Lexicon. J.K Rowling a en effet annoncé qu’elle avait l’intention de publier sa propre encyclopédie, dont les ventes seront entièrement reversées à des œuvres caritatives et qu’elle n’approuve donc aucun manuel spécialisé ou encyclopédie «susceptible de devancer son propre livre référence sur Harry Potter».

Le 17 septembre, sur Twitter, elle a donné de ses nouvelles et annoncé qu’elle était entrain d’écrire autre chose. Je la cite  » ………….as pen and paper is my priority at the moment »

 Ses romans :

Les Harry Potter

  1. Harry Potter à l’école des sorciers (1997)
    • Titre original : Harry Potter and the Philosopher’s Stone
  2. Harry Potter et la Chambre des secrets (1998)
    • Titre original : Harry Potter and the Chamber of Secrets
  3. Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban (1999)
    • Titre original : Harry Potter and the Prisoner of Azkaban
  4. Harry Potter et la Coupe de feu (2000)
    • Titre original : Harry Potter and the Goblet of Fire
  5. Harry Potter et l’Ordre du phénix (2003)
    • Titre original : Harry Potter and the Order of the Phoenix
  6. Harry Potter et le Prince de sang-mêlé (2005)
    • Titre original : Harry Potter and the Half-Blood Prince
  7. Harry Potter et les Reliques de la Mort (2007)
    • Titre original : Harry Potter and the Deathly Hallows

Le Quidditch à travers les âges (Quidditch through the Ages) (Mars 2001)

Les Animaux fantastiques (Fantastic Beasts and Where to Find Them) (Mars 2001)

Les Contes de Beedle le Barde (The Tales of Beedle the Bard) (Décembre 2008)

Je pense qu’il ne sert à rien de vous parler des films, vous les avez sans doute déjà tous vu, il n’empêche que je sais que certains d’entre vous n’ont pas encore pris la peine de lire les livres….Donc j’ai choisi de vous parler des romans plutôt que des films.

Titre du livre choisi : Harry Potter à l’école des sorciers (Harry Potter and the Philosopher’s Stone)

1.jpg

Résumé du dos du livre : Autant commencer par le premier ^^

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l’attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom?

Pourquoi j’ai choisi ce livre/ce que j’en ai pensé :

Au contraire de tous le monde je ne me suis pas laissé submergée par la sortie du livre soit disant Best Seller de l’année.. Du moins pas au début. J’ai commencé à lire Harry potter quand le film 4 était entrain d’arriver au cinéma. Je ne lisais plus du tout depuis presque une année entière, ce qui, ceux qui me connaissent le savent, est très très étrange et anormal pour moi. Je n’avais plus le goût de la lecture, tout m’ennuyait… Mon namoureux avait le Tome 1 des Harry Potter dans sa bibliothèque et l’a ressorti pour moi en me disant : « Je sais que tu ne veux plus rien lire, mais essaye au moins celui-ci »… Je me suis fais avoir, s’en ai suivi une Harry Potter mania, je voulais voir tous les films, lire tous les livres, j’ai fais un millier de recherche, j’essayais de « vendre » ce livre à tous le monde…

J’ai forcé mon meilleur ami, grand lecteur en panne lui aussi, à le lire… Au début il ne voulait prendre que le tome 1, je lui ais dis d’au moins prendre les deux premiers car ces livres se lisent très vite… Effectivement, dans la semaine, il est venu m’emprunter la suite ;) .

À New York j’ai trouvé le Tome 1 en anglais, à 1 $ dans une vieille librairie de coin de rue (The Shop Around The Corner ??!! ^^)…L’histoire en version originale est encore plus délectable…

Il n’y a pas de mot pour décrire ce que Harry Potter a apporté dans ma vie, je dirais juste qu’il m’a sauvé.. Il est tombé au bon moment et sans lui je ne lirais sans doute toujours plus aujourd’hui. Je suis extrêmement redevable envers JK Rowling pour ses livres…

——————

A la lecture du premier tome, c’est vrai que je me suis laissée séduire par l’histoire de notre sorcier en herbe et surtout par l’imagination ahurissante de l’auteur, qui recycle bon nombre de mythes et symboles de l’imaginaire occidental (anglo-saxon en particulier, c’est une évidence). Cela dit, s’il s’agit clairement de recyclage, celui-ci apporte réellement du neuf et de la magie. En cela déjà c’est une réussite.

Harry Potter est un livre pour enfant, certes, mais en le lisant vous vous attacherez aux personnages, aux lieux, à la magie que ce livre contient. Là est la force d’Harry Potter, c’est envoûtant et J.K. Rowling a gardé et utilisé à merveille les bons vieux clichés sur la magie. Je ne veux pas dire que ces clichés rendent le livre inintéressant mais qui, au contraire, rendent l’histoire bien plus fantastique. Des baguettes magiques, des formules magiques, de vieilles créatures mythologiques, un vieux barbu ressemblant étrangement à Gandalf (Lord of the rings)… Toutes ces choses seraient ennuyeuses s’il n’y avait que ça, mais l’auteur a parsemé ces livres de choses nouvelles, de touches d’humour et les personnages sont très charismatiques.

 

Conseil : Lisez le, c’est tout… N’ayez pas honte d’ouvrir un Harry Potter, ce n’est pas que pour les enfants !

Un livre un mot : Magique

Smiley :emoticone

Publié dans : Non classé |le 4 janvier, 2010 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

AIME TON PROCHAIN COMME TOI... |
SunsystemsRéunion |
PEMACY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La retraite ça se prépare
| facilitatricedevie
| Mouvement citoyen (ne) Cong...